DANS LES COULISSES DU CASTING RÉGIONAL À COUTANCES

05 Juillet 2020
  • jennifer-gallet-arnaud-sol-dourdin-sophie-duval

Samedi 4 juillet avait lieu à Coutances le casting pour sélectionner les seize prétendantes au titre de Miss Normandie 2020.

8h30, samedi 4 juillet à Coutances (Manche). Le centre d'animation Les Unelles est en pleine effervescence. Dans les caves de l'établissement, le comité Miss Normandie s'apprête à recevoir 68 des 120 prétendantes à l'élection de Miss Normandie 2020. "Les jeunes femmes ont été sélectionnées sur dossier", explique Jennifer Gallet-Salmi, la déléguée régionale pour Miss France. En pleine crise sanitaire du Covid-19, aucune élection départementale n'a pu avoir lieu. D'où cette formule inédite dans l'histoire du concours.

Des candidates masquées

Avant de se présenter devant le jury, chaque candidate, dûment masquée, s'est prêtée à l'exercice de la toise. 1m70 minimum, sans quoi, demi-tour. Entre les recalées et les absentes, 48 jeunes femmes ont tenté leur chance. Une trentaine ont été finalement retenues pour passer le test de culture générale et défiler en robe de soirée ou de cocktail puis, en maillot de bain. Moins de la moyenne au test ? Un tatouage de plus de trois centimètres ? Fin de l'aventure. Les membres du jury sont bienveillants, conseillent même ici et là mais, la sélection est stricte. "Nous cherchons Miss Normandie bien sûr. Mais nous cherchons aussi Miss France 2021 !", rappelle Arnaud Sol Dourdin, directeur artistique Miss France, Miss Monde et Miss Univers. Le maquilleur professionnel n'est pas tout à fait là par hasard. "J'ai grandi à Coutances. Mon frère habite Regnéville-sur-Mer. Ma mère à Hyenville." C'est donc en enfant du pays qu'il a accepté d'être membre du jury.

"Souple mais impartial"

Durant toute la matinée, les jeunes femmes défilent. Certaines viennent en voisines, d'autres ont fait des heures de route. L'une rêve d'appartenir "à la communauté des Miss". D'autres tentent leur chance par défi personnel. "Je me présente sans aucune prétention mais avec beaucoup de détermination", souligne une candidate.

"Il faut être souple dans le jugement, mais impartial.", rappelle Jennifer Gallet-Salmi. Et les candidates sont jugées avant même de se présenter devant le jury. "Elle n'a ni dit bonjour, ni au revoir", précise au sujet d'une prétendante Clémence Lebarc, secrétaire adjointe du comité Miss Normandie, en charge de l'accueil avec Paul Lescêne, trésorier. "Moi, je regarde le potentiel", explique Sophie Duval, Miss Normandie 2011, vice-présidente du comité, accompagnée de Marine Clautour, Miss Normandie 2019, Élise Duval, secrétaire générale du comité et Ophélie Genest, Miss Basse-Normandie 2013, chorégraphe du comité.

À l'issue de la journée, seize jeunes femmes ont été retenues. Leurs noms seront dévoilés lundi 6 juillet par le comité. Parmi elle, la future Miss Normandie, qui sera élue le samedi 26 septembre à Coutances. La région n'a pas couronné de Miss France depuis 2010, avec Malika Ménard, originaire de Caen.

Galerie photos de la journée :

 

Source: