SOIXANTE PRÉTENDANTES POUR SUCCÉDER À AMANDINE PETIT

27 Juin 2021
  • miss-normandie-soixante-pretendantes-pour-succeder-a-amandine-petit

Soixante jeunes femmes présélectionnées sur dossier étaient réunies samedi 26 juin dans l'Eure, aux Jardins de Joséphine à Évreux. 

Le succès d'Amandine Petit, Miss Normandie 2020 sacrée Miss France 2021 en décembre dernier, a fait des émules. Le comité Miss Normandie a reçu plus de 250 candidatures pour l'édition 2021, soit deux fois plus que l'année dernière, où les élections départementales n'avaient déjà pas pu avoir lieu à cause du contexte sanitaire. Pour Jennifer Gallet-Salmi, déléguée régionale pour Miss France, "il y a incontestablement un effet Amandine Petit sur le nombre de candidates et un bel espoir de réaliser le doublé en décembre prochain".

• Lire aussi. Miss Normandie. À vous de jouer : passez le test de culture générale des candidates !

Soixante jeunes femmes présélectionnées sur dossier étaient réunies samedi 26 juin dans l'Eure, aux Jardins de Joséphine à Évreux, pour une journée de casting au programme bien chargé. Elles n'étaient plus que 30 au moment d'entamer les épreuves de l'après-midi et, parmi les prétendantes, l'Euroise Yousskra Askry, 24 ans, élue deuxième dauphine en 2020, "bien déterminée à aller chercher la couronne cette année", mais aussi des néophytes comme Perrine Prunier. La Caennaise de 21 ans, qui s'est présentée au casting à la suite d'un défi lancé avec des amis, n'en revenait pas de figurer parmi les 30 élues : "C'est une blague qui tourne bien et j'espère la pousser encore plus loin."

À l'issue de cette journée, 16 candidates ont été retenues. L'une d'elles deviendra Miss Normandie le 23 octobre 2021 à Coutances, dans la Manche.

 

Notre reportage photos

Le matin : passage à la toise, présentation d'1 minute 30 et séance de questions-réponses avec les jurés. L'après-midi : test de culture générale, entretien individuel en robe de soirée ou de cocktail et passage en maillot de bain.

📸 Photographie : © Guillaume Lemoine – Tendance Ouest

Une journée bien chargée

Parmi les jurés : Jennifer Gallet-Salmi, déléguée régionale Miss Normandie, Arnaud Sol Dourdin, directeur artistique Miss France, Miss Monde et Miss Univers, et Sophie Duval, vice-présidente du comité Miss Normandie.

Un jury d'experts.

Les candidates devaient parler au jury du fait d'actualité qui les avait le plus marquées pendant l'année écoulée. Au programme : la Covid-19, Thomas Pesquet, l'élection de Joe Biden ou encore la mort du Prince Philip.

L'actualité passée au crible.

Les filles ont entamé leur après-midi par un test écrit de culture générale d'une durée de 30 minutes

L'entretien individuel des candidates a eu lieu pendant le défilé en robe de soirée ou de cocktail.

Les jeunes femmes pouvaient choisir de défiler en maillot de bain une pièce ou deux pièces. 

Les prétendantes devaient justifier le choix de leur tenue auprès des membres du jury.

Les membres du jury ont beaucoup débattu au moment de choisir les 16 heureuses élues.

Les candidates défilaient au rythme des chansons de Claude François, Brigitte Bardot ou encore Tom Jones.

Le charisme des candidates était un facteur déterminant au moment de l'entretien individuel. 

Les candidates ont profité des défilés pour affirmer leur style devant le jury. 

Une des candidates a évoqué la peine qu'elle avait ressentie à l'annonce du décès du prince Philip.

Les jeunes Normandes ont dû défiler une deuxième fois en maillot de bain pour que le jury réussisse à choisir les finalistes.

Il y avait 30 jeunes femmes au début des défilés pour seulement 16 élues en fin de journée.

Les paillettes peuvent aider à faire briller encore plus les yeux des jurés.

Il semblerait que le futur remake de la série Alerte à Malibu se déroule à Évreux

Certaines candidates ont misé sur des motifs originaux pour leur tenue.

Les 30 prétendantes ont enfilé leur plus belle robe de soirée. 

Infirmière au CHU de Rouen, cette jeune candidate a eu des mots forts au moment d'évoquer la crise sanitaire dans son entretien.

Le jury a été impressionné par la qualité et l'aisance des candidates de cette année.

Les prétendantes ont évoqué avec beaucoup de sérieux les événements marquants de l'année écoulée.

Malgré la pression, les candidates avaient le sourire et la bonne humeur régnait.

Les candidates ont joué de leurs plus beaux atours pour séduire le jury.

Les Jardins de Joséphine à Évreux accueillaient 60 des plus belles jeunes femmes de la région ce jour-là.

 

Source:  Tendances Ouest